Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

UB / Absolute la saga continue

-Alex- - Actualité Poker - 11/05/11, 10h30 2

Absolutly Fraudulous

Des trois inculpés du Black Friday UB / Absolute est celui qui a le plus tardivement et le moins communiqué.

Blanca Games, la société qui gère ces deux poker rooms n’est que récemment sortie de son mutisme pour contredire les rumeurs de banqueroute.

Entretemps on n’a eu droit qu’à des bribes d’informations souvent issues de parties tierces mais ce long silence est récompensé par une avalanche de nouvelles plutôt croustillantes.

Version officielle

Tout va bien. C’est officiel Blanca Games a conclu un accord semblable à ses concurrents et coaccusés du Black Friday avec le DoJ (justice américaine).

Comme pour FullTilt.com et Pokerstars.com la priorité est maintenant au paiement des joueurs US.

Le jeu en argent réel est fermé pour les joueurs US et un contrôle est exercé sur l’entreprise pour vérifier la bonne application de ces règles.

Ce retrait du marché US entraîne également la fin du sponsoring de nombreux joueurs : Eric Baldwin, Prahlad Friedman, Joe Sebok, Maria Ho, Tiffany Michelle, Brian Devonshire, Trishelle Canatella et d’autres.

Une âme charitable pour sponsoriser Trishelle ?

Raid au Costa Rica

Absolute a beau tout faire pour rassurer ce qui lui reste de clientèle, son traineau de casseroles continue à s’alourdir :

La police costaricaine a d’abord par erreur visité les locaux de Pokerstars avant de se rendre enfin à la bonne adresse. Des perquisitions ont donc eu lieu dans les bureaux d’IDS (UB/Absolute au Costa Rica), la police recherchant les dirigeants qui sont sous mandats d’arrêt internationaux.

Mafia spotted !

Parmi les dirigeants figurent Olman Rimola qui a une bien curieuse manière de négocier par mail avec ses employeurs :

“Just a reminder, if anything happens to me, or people close to me, I have prepared 3 sets of this information which are in hands of 3 different lawyers, with instructions to proceed with US Embassy and Costa Rican authorities.”

traduction libre : « Juste pour rappel, s’il m’arrive quelque chose, à moi ou à un proche, j’ai déposé les informations chez trois avocats différents qui ont pour instruction de les transmettre à l’ambassade des Etats-Unis et aux autorités costaricaines. »

Cela fait suite à un chantage de 2,75 millions de dollars qui a fonctionné.
Rimola avait menacé de dévoiler des informations (sans dire lesquelles) faute de ce paiement selon lui destiné à couvrir les payes des employés d’IDS.

D’après Blanca Games tout ou partie des fonds ne seraient pas arrivés à leur destination finale. Blanca étudie les possibilités de recours (légales bien sûr).

Vrai chantage ? Faux mail ? Bluff pour le FBI ?

Les joueurs reverront-ils leur argent ou est-il déjà dans la nature ?

Certains romans sur la mafia sont moins bien ficelés que cette histoire qui commence à prendre une tournure bien singulière.


, ,

2 commentaires

  • glassus47 a écrit   le 11.05.11@14:35 #1

    ça fera un bon scénario pour une grosse production hollywoodienne.


  • MagicAce a écrit   le 12.05.11@18:52 #2

    Ce Black Friday n’a pas fini de nous étonner !


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription