Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Quand le tilt va trop loin

-Alex- - Actualité Poker - 22/09/11, 11h24 1.

Deux outs il avait ! Deux oooouttts !!!

J’avoue parfois avoir pitié du pauvre type rouge de colère et bégayant des insultes devant son badbeat.

Ce « pauvre type » c’est bien sûr moi-même, tout au moins une part de ma personnalité.

Avec du recul je me dis « du calme, ça sert à rien et c’est contreproductif ». En tout cas j’ai besoin de défouler mes émotions selon un palier gradué qui va d’insultes marmonnées à hurlées voire ponctuées de claquages de souris.

De temps en temps, car il ne faut pas trop user des bonnes méthodes, je me fend d’un petit mail acerbe au service client. Je le fais surtout lorsque j’ai pété un plomb suite à un souci technique de la room. Je ne suis jamais insultant, car je sais bien que c’est un employé mal payé qui le lit, mais j’explique simplement ce qui m’incite à aller raker ailleurs. Ça ne sert la plupart du temps à rien mais ça soulage.

Aujourd’hui je suis rassuré de voir qu’il existe des spécimens de joueur en tilt qui me surclassent haut la main dans le degré de bêtise.

Celui qui fait la une des actus aujourd’hui a, à mon avis, dors et déjà gagné sa nomination pour les Poker Retards 2012.

Il s’agit de Michael Gallagher. Il ne s’agit ni du guitariste, ni d’un héros de Shamless mais d’un joueur de poker en ligne anglais.

Ce dernier ayant perdu près de 20.000£ en ligne a cru malin d’envoyer un mail de menace quelque peu salé au service client. Il y intime la société de lui verser 30.000£ faute de quoi il ferait un carnage dans les bureaux avec son fusil à pompe ! En matière de pompe c’est surtout celle à bière qui semble être la spécialité de ce misérable looser.

Dès le lendemain, avec une solide gueule de bois, il s’excusait de son précédant mail plus qu’agressif, arguant qu’il était bourré en l’écrivant.

Mais voilà, à notre époque on ne badine pas avec les terroristes en herbe et Michael est bon pour un tour chez le juge.

Le « héros » de cette triste histoire aurait pu s’éviter ces complications au moins de deux manières :

– en respectant les règles de base : ne pas boire en jouant, ne pas jouer plus que l’on ne peut se permettre de perdre.

– en explosant son écran à coup de souris avant d’avoir eu le temps d’écrire son mail.



1 commentaire

  • grgbpm a écrit   le 24.09.11@23:00 #1

    énorme!


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription