Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Premiers résultats de l’ARJEL

-Alex- - Actualité Poker - 10/09/10, 14h40 2

travail baclé + triche = 0

La loi ARJEL a été votée à la va-vite, les décrets d’application promulgués encore plus vite.

Les chiffres de l’étude Mercureo qui analyse les comportements des internautes confirment que cette loi  ne sert ni les intérêts de l’état, ni ceux des citoyens mais simplement ceux de sociétés privées nationales et étrangères.

Jusqu’à l’ARJEL, PMU et FDJ payait 14% d’impôts. Le taux est passé à 8,5%.

Ce cadeau fiscal ne profite pas qu’à ces deux entreprises en voie de privatisation mais également aux « amis du secteur », c’est à dire toutes les rooms officielles ARJEL et plus particulièrement celles qui sont assurées de survivre.

Cette perte de recette devait être compensée par de nouveaux joueurs racolés par la pub. Ce serait « immoral » d’inciter les citoyens à jouer de l’argent car on sait qu’il y a toujours un risque de bascule dans « l’enfer du jeu ».

Heureusement la loi a été bien pensée et un numéro de téléphone aidera tout joueur en détresse à qui il reste de quoi passer un coup de fil.

La machine à tondre est donc en place mais elle semble mal fonctionner:

Sur un pannel d’un peu plus de 40000 joueurs on relève 28.8% de visites sur des sites ARJEL. C’est énorme et si on pousse un peu l’analyse on s’aperçoit que PartyPoker arrive en tête grâce à un marketing agressif sur des sites de partages de fichiers et des réseaux porno.

Quoi qu’il en soit le taux de transformation est ridicule: 0.9% téléchargent le soft de poker. On ne sait pas s’ils créent un compte et encore moins s’ils déposeront de l’argent dessus.

Les recettes sont donc loin de ce qui avait été annoncé par nos brillants politiciens qui ont fait voter cette loi.

Elles sont beaucoup plus proches de ce qu’avaient pu estimer ceux qui pensent que cette loi n’est qu’une magouille pour servir quelques intérêts privés.

L’état perd de l’argent, les joueurs perdent de l’argent mais qui en gagne alors?

Les rooms qui ont un .com et un .fr car elles bénéficient de la clientèle arjélisée et des fraudeurs.

Deuxièmes bénéficiaires, les rooms qui n’existaient pas et qui commencent à exister.

Futurs bénéficiaires: les rooms qui survivront à cette année.

Comme prévu le clan du Phouquet’s reste parfaitement positionné pour un développement bien rentable.

A qui les faute ces mauvais chiffres?

Aux fraudeurs bien sur!

En intensifiant la répression l’ARJEL devrait assainir le marché et permettre un écrasage en règle des plus petits « légaux » qui espèrent encore grignoter quelques miettes du gâteau avant de fermer dans une « saine concurrence réglementée ».


,

2 commentaires

  • MagicAce a écrit   le 10.09.10@23:00 #1

    Interessants les chiffres de l’étude. On est bien loin des prévisions en effet.


  • emlozio a écrit   le 11.09.10@16:46 #2

    cette loi est rigged -_-


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription