Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Poker online, le gaming ultime?

-Alex- - Actualité Poker - 11/09/10, 14h09 2

Plus de tables, plus d'adrénaline!

Nombreux sont les joueurs de poker online a avoir un passé de gamer.

On pensera bien-sûr à Elky qui a été gamer pro de StarCraft en Corée avant de se lancer dans la carrière de poker qu’on lui connaît.

Pourquoi cet engouement?

Je vais vous faire part de mon expérience car je pense qu’elle est assez commune sur certains points avec pas mal de gamers.

Je joue depuis tout gosse et j’ai eu la chance de grandir avec les bornes d’arcades de bar où il fallait mettre une grosse pièce pour jouer 5 minutes.

Puis vinrent les consoles de salon et c’était parti pour la noliferie: sessions marathons, clics à en user les boutons, du jeu « sans limites ».

L’arrivée du jeu en réseau, du net, des fps (bing bing avec le fusil) et des str (stratégie temps réel) a relevé la pression d’un cran avec des classements, des championnats, des guildes, des teams, des stratégies, des objectifs à long terme etc

Des millions de jeunes et moins jeunes ont investi beaucoup de temps et d’énergie pour exceller dans un univers pixellisé et ce uniquement pour la gloire et le plaisir du jeu.

Un dénominateur commun de tous les jeux qui ont eu un franc succès est la violence. Ce goût prononcé pour le headshot à la roquette n’est pas le reflet d’un dérèglement psychologique comme certains crétins psychologues le prétendent.
On trouve le même intérêt dans un jeu de pêche ou l’adrénaline viendra de pêcher le poisson le plus gros ou un jeu de danse ou on ridiculise son pote grâce à quelques habiles entrechats .

Le plaisir vient de la gagne, de l’amusement, du fun, de la persévérance et de l’évolution des résultats et on retrouve tout ça également au poker.

D’autres ont fait leurs premières armes sur de jeux non informatiques comme les échecs (Eloi), le backgammon (Gus Hansen) ou encore Magic (ManuB). Ces disciplines développent le sens de l’analyse, la concentration, la mise en place de stratégies et de metagame.
Ces trois joueurs ont également goûté à l’atmosphère de la compétition vu qu’ils pratiquaient tous leur jeu à haut niveau. La bascule vers un jeu « plus lucratif » et bien en vogue s’est faite assez logiquement.

On dit que le poker est l’activité la plus violente que l’on puisse avoir assis autour d’une table. C’est vrai dans la mesure où l’on joue de l’argent et donc ou la perte ou le gain sont d’autant plus marquants car ils sont matérialisables par quelques billets dans votre porte-monnaie ou des espoirs déçus.

Le poker online a donc plusieurs atouts pour séduire les gamers:

  • violence psychologique extrême
  • règles simples à comprendre
  • possibilité d’évolution du skill (la compétence, devenir meilleur)
  • des lots attractifs, un risque bien réel de perdre réellement quelque chose (donc adrénaline et besoin de s’appliquer)
  • une interface ludique (sons, graphismes)
  • divers niveaux de jeux
  • diverses façon de pratiquer
  • possibilité de challenges et autres défis de l’extrême (multitabling, marathon etc)

Ajoutez à cela que le poker est un des rares jeu ou l’on peut être (bien) payé pour jouer et vous comprendrez pourquoi les gamers se sentent concernés!


,

2 commentaires

  • emlozio a écrit   le 11.09.10@16:47 #1

    gaming to poker c logique: kan tu gagne a d autre jeu pk pas gagner au poker?


  • glassus47 a écrit   le 13.09.10@12:41 #2

    longtemps on a dit que le jeu vidéo servait à rien maintenant on sait que ça developpe certaines qualités (concentration, dextérité etc)


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription