Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Poker et dopage

-Alex- - Actualité Poker - 07/08/10, 15h24 5

Kevin Clauson, professeur agrégé de pharmacie et joueur de poker à ses heures, a réalisé cette année par le biais d’un questionnaire en ligne une étude sur le dopage dans le milieu du poker.

L’échantillon est d’un peu moins de 200 joueurs, à 96% des hommes pour une moyenne de 26 ans, mêlant pros, semi-pros et amateurs dans une moindre proportion.

Les résultats de cette enquête sont stupéfiants: sur 198 joueurs interrogés 80% affirment consommer des substances dopantes pour accroître leurs performances.

Le café et les energy drinks arrivent en tête avec respectivement 71 et 51% d’utilisateurs. La dangerosité est égale au 46% usant de compléments alimentaires tels que la vitamine B12, le ginseng ou le guarana, c’est à dire « rien de bien méchant ». Pas de quoi me faire culpabiliser lorsque je bois mon café en jouant!

Viennent ensuite le cannabis pour environ un tiers des joueurs, puis l’alcool 30% et dans une moindre mesure la cocaïne 8%.

Je suppose que les boissons des casinos ne sont pas pour rien dans les 30% de « buveurs ».

Je ne connais personne qui se soit mis à fumer des joints « à cause du poker » et j’émettrais quelques doutes sur l’efficacité du dopage cannabique. N’est ce pas une drogue qui rend idiot et mou?

winners don't use drugs!

Quant au 8% de coke, je ne serais pas surpris qu’il soit à 95% composé de la grande majorité (70%) de joueurs nord américains interrogés.

Plus surprenants et inquiétants à mon sens ce sont les 28% de dopés aux médicaments. Ici on trouve tout le panel des « pathologies » traitées par la chimie: des pilules rouges pour stimuler, des bleues pour se calmer, des vertes pour se concentrer et des violettes antistress!

Un beau cocktail de saloperies qui ferait presque ressembler le poker à du cyclisme.

Les joueurs semblent souvent avoir recours à des médicaments qu’ils ont déjà utilisé pour leurs études notamment.

En jouant directement au poker sans passer par la case « études » on minimise donc les risques. Je plaisante bien sûr mais c’est pour prendre un peu de distance avec tous ces chiffres.

Le sujet est racoleur: les jeunes aiment le poker et consomment de la drogue mais personnellement je n’y vois pas de lien de cause à effet.

Je veux bien croire que quelques pros prennent des beta-bloquants mais est-ce qu’ils font mieux de Doyle Brunson? Est-ce qu’ils vivront aussi agé et surmonteront un cancer comme il l’a fait? Jouent-ils mieux?

Je trouve l’échantillon de 200 joueurs un peu faible et les résultats orientés. Quid des joueurs qui font l’effort justement de préserver leur santé mentale et physique pour être au top pour jouer? C’est plutôt mon école et celle de 95% des joueurs sérieux que je connais.

Alors bien sûr de temps à autre on peut faire une petite incartade et si ça nous fait tomber dans les stats des « dopés » l’étude en est faussée à mon sens.

Quoi qu’il en soit je souhaite mettre toutes les chances de mon côté et je viens de commander une boite de pillules « runner-runner » qui améliorent les probabilités de toucher ses tirages 2 outs.



5 commentaires

  • Baptiste a écrit   le 7.08.10@16:16 #1

    Effrayant ! Ceci dit, j’ai un pote (John John si tu me lis) qui vide un seau de pipas chaque soirée de cash game qu’on fait :)

    Avec tout le sel et le gras contenu dans ces petites saloperies, il va finir par ressembler à John Goodman – déjà qu’il y’a un petit air de ressemblance à la base…

    En tout cas, merci pour cet article très intéressant, le monde du poker est vraiment fascinant à observer.


  • Baptiste a écrit   le 7.08.10@16:38 #2

    D’un autre côté, la plupart des joueurs consomment des produits qui peuvent être considérés comme dopants, pendant leurs parties.

    Ex : café, coca, redbull, clope, haribos…

    La question est de savoir s’ils les consomment par plaisir, pour se détendre, ou dans le but conscient de vouloir améliorer leurs performances et leur acuité mentale… En ce sens là, l’enquête du mec est peut être biaisée dès le départ s’il a omis de prendre cet aspect en compte.


  • glassus47 a écrit   le 8.08.10@1:17 #3

    le poker est un jeu de badboys!
    faites moi une enquete sur les joueurs de pmu qui se dopent au ricard et a la clope et on en reparle :)


  • lola-38 a écrit   le 9.08.10@15:10 #4

    J’avoue, je me dope à la caféine mais bon lorsqu’on reste 6 heures devant un PC, c’est soit on boit quelques tasses de café (ou un autre excitant du genre) soit on finit avec deux allumettes pour garder les yeux ouverts ^^


  • MagicAce a écrit   le 9.08.10@23:22 #5

    Allo docteur c’est la noiraude, je vois 12 cartes sur le flop c’est normal?


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription