Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Poker au taquet = cerveau en danger

-Alex- - Actualité Poker - 21/02/13, 12h51 0

imagerie cérébrale d'un shortstacker

IRM d’un SuperNovaElite

Dusty Schmidt est un hardcore-grinder de la pire espèce : celle qui évolue sur les plus hautes-limites et vise les plus hauts bonus.

A ce stade de jeu non-seulement on joue de grosses sommes mais il y a aussi un aspect course d’endurance propre au gaming.

Ainsi Dusty Schmidt a passé pratiquement huit ans à grinder une quinzaine de tables huit heures par jour.

Cette activité lui a rapporté quelques millions de dollars mais sur son blog il nous explique également ce que cela lui a coûté : une part de son cerveau.

Au départ il a constaté des changements subtils dans sa façon de penser. Cela s’est manifesté par une capacité accrue à assimiler et traiter rapidement un grand nombre d’informations. Parallèlement il a perdu en empathie et en communication notamment auprès de sa famille car il se sentait « bloqué » dans ses pensées poker, même en dehors de ses heures de jeu.

Il s’est ainsi retrouvé de moins en moins disponible pour sa fille, ne lui accordant réellement de temps que lorsque son cerveau lui laissait le répit de ne pas penser poker.

Ces symptômes anxieux prenant trop d’importance il a d’abord fait le mauvais choix de consulter un généraliste qui lui a prescrit un traitement chimique qui a fait illusion quelques mois.

La situation se dégradant à nouveau il s’est tourné vers un psychiatre utilisant les technologies d’IRM. Avec de jolis scan de son cerveau ils ont ainsi pu établir un diagnostic assez précis :

– son cerveau a construit une « boucle » très efficace, qui lui permet en se concentrant de traiter un grand nombre d’informations avec une efficacité hors du commun. Ceci explique la capacité à 15tabler durant huit heures par jour.
Le souci c’est que tout ce qui est hors de la « boucle » ne fonctionne plus ou mal et que l’on ne sort pas de cette boucle à la fin de la session. On y reste « coincé », « muré », plus ou moins longtemps.

– En parallèle les zones de son cerveau qui stimulent la déprime ou l’irritabilité sont plus inhibées lorsqu’il est concentré qu’au repos. C’est assez inhabituel et Dusty remercie au passage son coach mental Jared pour lui avoir si efficacement recablé le cerveau.

Ces « super-pouvoirs » ont toutefois leur contrepartie. Les médecins sont formels : « Continue comme ça Dusty et tu mangeras les pissenlits par les racines à moins de 50 ans », lui ont-il expliqué en substance.  Le cerveau humain n’est pas conçu pour une telle activité et cela augmente considérablement les risques d’AVC.

Dusty a donc décidé de lever le pied et de ne plus jouer que 4h par jour entrecoupées d’un peu de sport.

Il explique également avoir hésité avant de publier sa mésaventure puis il a choisi de le faire en précisant bien que ce n’est pas le poker qui est « mauvais », ce sont les excès.

Il stipule également, pour éviter tout amalgame, que cette mise en garde s’adresse uniquement aux joueurs qui évoluent dans le mass-multitabling. (Merci l’ARJEL les français sont épargnés).

Dusty souhaite simplement que son expérience puisse permettre à certains de se poser les bonnes questions et de rester sensibles aux changements subtils qui peuvent se produire dans leur cerveau.

Je pense que tous ceux qui ont mass-multitablé sur des semaines voire des mois ou des années se retrouveront dans divers des symptômes cités. Personnellement j’ai vécu tout ça (sauf les millions de dollars de gains) et je continue à m’intéresser à divers domaines tels que la neuroplasticité, la méditation, la nutrition etc…

J’ai toujours considéré qu’il faut gérer la bankroll dollars et la bankroll psychologique. Maintenant je peux y ajouter la bankroll neurologique.

Dusty insite : « je ne suis pas mèdecin ». Moi non plus mais il n’y a pas besoin d’être bien futfut pour tirer quelques conclusions de bon sens de tout cela.

source : http://dustyschmidt.net/dusty_schmidt_blog/


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription