Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

L’avenir florissant du poker gratuit

-Alex- - Actualité Poker - 02/06/13, 13h39 0

Le playmoney génère de vrais sous, mais pour qui ?

Le playmoney qui rapporte

Le poker gratuit a le vent en poupe, en témoigne la récente levée de fonds de Bank of Poker.

Il y a fort à parier que si Xavier Niel investit dans le projet, c’est qu’il est prometteur.

Le principe de Bank of Poker : du poker gratuit avec des dotations en argent réel, payées par les pubs diffusées durant les pauses.

Je ne jugerai pas un jeu que je n’ai pas testé même si ma première réaction a été de me dire que ce concept est malin, bien qu’il soit hors de question que je joue un tournoi pour gagner un bon de réduction sur un cuit-vapeur par exemple.

C’est mon point de vue mesquin de joueur de poker qui fait que je garde les yeux rivés sur le réel potentiel de gains : même un freeroll peut offrir une grosse dotation.

Pour moi le poker c’est un jeu qui doit faire frissonner et où l’on doit à moment donné, pour jouer comme les grands, risquer quelque chose. On peut faire quelques freerolls pour gagner ses premières cartouches mais à moment donné il faut les miser. En misant, on entre dans une autre dimension du jeu et surtout on a des parties « intéressantes » à divers points de vue.

C’est fun et rigolo de jouer pour de rire, mais il y a quantité d’autres jeux qui sont plus intéressants à jouer « pour du beurre ». Je ne suis pas persuadé que ce soit la meilleure manière d’apprendre le poker que de jouer sur ce genre de plateformes, tout comme de jouer trop en play-money d’ailleurs.

Ce n’est pas une critique envers Bank of Poker que je n’ai pas testé et dont je trouve le concept bien pensé même si je persiste à penser que c’est une forme de poker différente de celle que je connais.

Ceci-dit, vu le marasme du poker en ligne sauce ARJEL il est bien possible que le modèle marketing de Bank of Poker fasse de plus en plus d’émules.

Le gros plus de ce système pour ses patrons, c’est qu’il n’y a pas besoin de coûteuse et contraignante licence ARJEL.
Bien sûr on ne peut pas plumer directement les joueurs mais on peut vendre leur « temps de cerveau ». Et à mon avis il y aura toujours du monde pour regarder 10h de pub contre 0.012 centimes d’euros.

Certains ayant déjà copié le concept il semblerait que le « jeu gratuit avec dotations publi-réelles » ait effectivement de l’avenir.


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription