Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

L’ARJEL maintient la pression et s’attaque aux joueurs

-Alex- - Actualité Poker - 15/03/11, 15h14 0

« Quand le gorille est au pouvoir, le singe est heureux. » proverbe africain

Votée le 12 mai 2010 la loi sur la régulation des jeux en ligne est en place sous l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL).

Jusqu’ici sa mission a consisté à veiller à une ouverture du marché dans les règles, c’est à dire au contrôle des entreprises ayant une licence d’exploitation et à la fermeture de l’accès internet aux entreprises internationales.

Depuis sa mise en application et jusqu’à aujourd’hui cette loi n’a cessé d’être décriée par l’ensemble des opérateurs « légaux » à l’exception de ceux que l’on pourrait suspecter d’avoir usé de lobbying pour obtenir une législation les favorisant.

Les opérateurs réclament :

– un décloisonnement géographique.

– l’ouverture de nouvelles variantes de jeu.

– une fiscalité plus basse.

Ces trois points sont également ceux qui poussent certains à contourner les restrictions pour continuer à jouer sur des poker rooms internationales.

L’espoir des opérateurs réside donc dans la clause de revoyure de la loi prévue pour la fin 2011 ou plutôt résidait car le gouvernement semble l’avoir écartée.

François Bardoin, Ministre du Budget a affirmé lundi qu’il n’y aurait « pas de réforme avant les élections » de 2012.

Jusqu’ici la mission de l’ARJEL consistait a proposer un jeu légal en France et interdire aux entreprises étrangères d’y proposer le leur. La loi concerne les entreprises.

A ma connaissance à ce jour celui qui décide de jouer sur une poker room internationale en passant une frontière soit physiquement soit avec un VPN n’enfreint aucune loi.

Il semblerait qu’il y ait un changement de ce côté car le ministre annonce que « la prochaine cible sera les gros joueurs (10 à 15% du marché légal) qui contournent les interdictions« .

Le jeu de poker en ligne tel qu’il est proposé en France ne satisfait pas et ne satisfera pas les gros joueurs.

Le jeu est trop fermé et trop cher et en s’en prenant aux joueurs le gouvernement montre des signaux clairs quant au fait qu’il ne prévoit pas de changer quoi que ce soit sur ces points.

La stratégie gouvernementale est donc de contraindre les joueurs plutôt que d’adapter la loi pour rendre le marché français plus attractif.

Cette chasse aux sorcières pourrait marquer la fin du grind pour beaucoup de joueurs. Ceux qui en vivent largement s’expatrieront et dépenseront leur argent dans un autre pays mais beaucoup de joueurs intermédiaires vont être confronté au choix de devoir jouer là où ils n’ont pas envie ou arrêter.

On peut se poser des questions quant aux moyens mis en œuvre pour cette traque. Le VPN ne peut être surveillé, c’est sa fonction d’anonymiser le surf.

Comment vont-ils procéder ? Délation ? Blocage des Moneybookers et Neteller ?

On a accès à l’ADSL en prison ?


,

Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription