Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Interview : Nicolas Lambert


« le poker est un sport individuel »

Avec plus d’un million de spectateurs la Maison du Bluff 2 fut l’émission de poker la plus regardée des français.

Des milliers ont tenté d’y participer, quelques uns y ont accédé, un seul en est sorti couvert de gloire et de sponsors :  Nicolas Lambert.

Malgré son emploi du temps de joueur pro il a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à quelques-unes de mes questions :

« 

Bonjour Nicolas,
Du foot au poker tu as plutôt bien assuré la transition. As-tu été surpris par ta victoire à la Maison du Bluff ?

Quand je suis rentré dans la maison j’avais la plus petite valise, Benny me l’a fait remarquer en me taquinant. Je lui ai répondu qu’au pire je ferais un week-end parce qu’au poker on peut perdre très vite donc je ne me suis pas mis de pression et me suis dit d’essayer d’aller le plus loin possible.

Pourrais-tu brièvement te présenter ?

Je m’appelle Nicolas Lambert, j’ai 30 ans, je suis marié, un enfant et vivons en Charente depuis plusieurs années.
Je suis supporter de Barcelone et fan de Thierry Henry.
J’étais mécanicien de maintenance dans une maison de Cognac et après 21 ans à jouer au foot (sport-études et centre de formation aux « Chamois Niortais ») je me suis lancé dans le challenge qui s’offrait à moi, « La Maison du Bluff 2 ».

Qu’est-ce qui selon toi t’a permis de dominer la MdB ? La chance, la technique, une farouche volonté de gagner ?

La chance j’en ai eue c’est sûr, j’ai essayé de rester le plus solide possible sans trop dévoiler mon jeu sur les sng. Je m’étais conditionné à vraiment être dans ma bulle pour vivre l’aventure à fond sans trop penser à ce qu’il y avait au bout pour passer une étape à la fois sans se brusquer. C’est tout ce cocktail qui a payé.

Depuis quand pratiques-tu le poker ?

Je joue depuis 2008, j’ai commencé au fond du bus sur les trajets pour me rendre à mes matchs. C’est donc récent ce qui prouve qu’il ne faut pas forcément être un vieux de la vieille et que chacun a sa chance.

Ta victoire à la MdB et le contrat de sponsoring qui en découlent ont je suppose transformé ta vie ? Tu joues à plein-temps ?

Du fait que j’ai un beau contrat avec Pokerstars, je m’y suis mis à 200% depuis ma victoire. Que ce soit pour le poker associatif ou mon propre intérêt tout en essayant de progresser par le biais de joueur que je rencontre. Notamment avec Elky qui m’a récemment coaché sur mes sessions online, un avis précieux pour évoluer.

Ta préférence va au cash-game ou aux tournois ?

Aux MTT, en particulier pour live depuis que j’y ai gouté. C’est la télévision qui m’a fait découvrir le live et ses sensations bien différentes du online.

T’es-tu fixé des objectifs, des défis pour les mois à venir ?

J’aimerais améliorer mon jeu encore et encore pour faire des perfs, pourquoi pas une très grosse, que ce soit online ou en live. J’essaie de mettre touts les atouts de mon côté pour réussir ce challenge.

Cette immersion dans le monde du poker professionnel te plait-elle ? La vie de pro du poker est-elle aussi enrichissante que ta carrière sportive ?

Je suis très satisfait de l’opportunité énorme que représente la possibilité d’être plongé dans le monde pro du poker, j’essaie d’en profiter au maximum. Je ne me considère cependant pas comme un joueur pro mais un joueur sponso, après il est vrai que ma carrière sportive a été enrichissante mais je commencer juste mon immersion dans le poker et j’espère que ce n’est que le début car on y fait des rencontres vraiment uniques, enrichissantes humainement et permettant de progresser au poker.

As-tu retrouvé de bons aspects de l’esprit d’équipe au sein du team PokerStars. Et plus largement qui sont les joueurs(euses) les plus sympathiques que tu as été amené à côtoyer ?

J’ai très bien été accueilli dans la team mais il est vrai que c’est différent du foot où l’on joue tous pour un même but car le poker est un sport individuel malgré l’appartenance à une team.
Pour les rencontres, il y en a bon nombre, Marion Nedellec, Yu Brecard, Arnaud Mattern, Gabriel Nassif, Bertrand Grospellier (Elky) et encore bien d’autres car sur chaque évènement je fais des rencontres extras comme Pierre Drochon, Paul Guichard sans oublier les ex candidats de LMDB que je retrouve avec plaisir.
Je prends aussi du plaisir et passe de bons moments dans le poker associatif avec Sébastien Loew alias Caporal Maurice.

Comment s’est déroulé ton séjour à Las Vegas. As-tu ramené des sous ? de bons souvenirs ?

C’est vraiment un monde à part, première fois que j’allais aux USA alors imaginez que cette première soit pour participer au plus gros tournoi de poker au monde…
J’ai perdu en fin du day 1, un peu déçu de ne pas avoir deep run dans ce tournoi mais heureux d’y avoir participé parce que j’ai pu engranger encore de l’expérience sur ce live.
Puisque j’y suis resté deux semaines, ça m’a permis avec ma famille de visiter Los Angeles, San Francisco, le Grand Canyon, la Vallée de la Mort et j’en passe…
Sinon quelques petits tournois aux Caesar Palace sans rien de très folichon. Je recommande cette expérience à tous les fans de poker, c’est inoubliable.

« 

Merci Nicolas pour cette interview !
Je te souhaite d’évoluer vers le top et avec ton approche sportive, Elky comme coach et le team PS derrière toi, ça me semble plutôt bien parti.
Je continuerai à suivre ton parcours sur ton blog et ton FaceBook !


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription