Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Hold-ups en série dans les casinos

-Alex- - Actualité Poker - 08/02/11, 18h14 0

Bonsoir, c'est pour un cashout !

Alors que certains luttent pour faire passer une image sportive et éthique du poker, il y a de vieux clichés qui ont la peau dure.

Pas une semaine ne se passe sans qu’un fait divers associe le poker au banditisme ou à la violence armée.

Si l’actualité est agitée à l’étranger, la France n’est pas en reste avec une série de braquages de casinos anormalement élevée.

Ces derniers jours marquent l’apogée d’une explosion de violence autour des tables :

Dans la nuit de dimanche à lundi, sur les coups de 2h30 le Partouche Deep Stack est interrompu par l’intrusion de quatre homme cagoulés et armés de kalachnikovs.

Quelques coups de feu en l’air, du gaz lacrymogène dans la tronche des employés et les voilà repartis avec 100000€, la recette de la nuit.

Les voleurs s’enfuient aussi vite qu’ils sont arrivés et sans être interceptés.

Le tournoi se poursuit dans un léger fumet de poudre et de lacrymo. Tout le monde a eu sa dose d’adrénaline mais on ne déplore aucun blessé.

Cette affaire s’inscrit dans une longue série de braquages de casinos qui en 2010 ont touché Lyon, Uriage, Collioure, St-Julien-en-Genevois et Lille.

L’histoire ne s’arrête pas là car dès le lendemain à la même heure mais cette fois à Dunkerque, rebelote : les Rapetous sont de retours mais cette fois-ci ça va moins bien tourner.

Non seulement ils ne repartent qu’avec 7000€ mais au passage ils blessent un responsable à la tête en le « crossant » et une caissière reçoit un coup de poing.

Cette fois encore tout se déroule en moins de cinq minutes et les voleurs partent en trombe à bord d’une voiture conduite par un complice.

Dans la foulée plusieurs interpellations ont eu lieu et deux membres de la bande ont été arrêtés.

Les enquêtes en cours détermineront les liens entre les diverses affaires.

La fin de semaine devrait être plus calme dans les casinos et le supposé projet de mettre à disposition des casques de moto pour le personnel et des gilets pare-balles pour les joueurs n’a plus lieu d’être.

Pour ma part je continuerai  à jouer là où la probabilité de voir un commando armé débarquer est assez basse : derrière mon écran.


,

Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription