Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

De retour après une longue pause

-Alex- - Blogosphère & Joueurs français - 01/11/13, 20h58 0

Increvable et toujours prêt à mettre les jetons !

Increvable et toujours prêt à mettre les jetons !

Le revenant du cash-game vous souhaite un joyeux week-end d’Halloween !

Je viens de passer un mois à l’écart des tables. Manque de temps, manque de gnac mais je ne perds pas pour autant tout intérêt pour ce jeu qui m’a tant apporté et dont j’attends encore beaucoup.

Quotidiennement je lis donc les news de la presse poker, souvent d’un survol des gros titres de mon appli google news.

J’ai remarqué deux phénomènes intéressants par ce biais :

La vérité qui perce, à travers les chiffres, notamment ceux de l’ARJEL qui de rapports en rapports sont de plus en plus catastrophiques, à tel point que la presse généraliste s’en est fait écho durant l’été. Elle pourrait d’ailleurs remettre ça actuellement au vu du dernier rapport trimestriel. Génial ! Me suis-je d’abord naïvement dit lorsque ces informations ont été publiquement diffusées. L’ARJEL indique la marche à suivre pour redresser le tir et le gouvernement va logiquement réagir pour rétablir une situation saine pour les joueurs et les caisses de l’État. Mais depuis j’ai ravisé mon optimisme. Les mois passent, la situation continue de se dégrader mais du côté des législateurs rien ne bouge.

La diminution de l’actualité. Depuis cet été, en lisant les news relatives au terme « poker », il n’est pas rare que je tombe sur la moitié de titres du type : « coup de poker à l’ONU » ou « le prix de l’iPad mini, un coup de poker risqué ». Cela me donne un peu l’impression d’être passionné d’un jeu d’un autre temps.
Un article paru récemment dans l’Express pointe bien du doigt ce désintérêt bien ancré et croissant de la presse pour le poker, mis à part pour l’angle faits divers qui entretient une image sulfureuse à cette passion bien mal représentée. Cette approche est à mon avis corrélée à celle des pouvoirs publics et quelque part plus largement de l’opinion publique.

Grossièrement voici mon analyse : le poker est perçu depuis longtemps par tout le monde (à l’exception de ce qui le connaissent et/ou le pratiquent) comme une activité illicite, un truc de voyou. La loi a été pondue pour tuer l’activité et elle y parvient petit à petit, dans l’approbation générale. Tout le monde est tacitement indifférent voire satisfait de la sale tournure qu’on prit les choses à l’exception des principaux concernés : les joueurs et les professionnels du secteur.

C’est un peu triste et injuste pour les milliers de passionnés qui ont entretemps fait une croix ou mis en pause leur passion pour le cash-game : -21% entre le troisième trimestre 2012 et 2013.

Bien que négative, cette statistique me rassure quant à mon désinvestissement en cash-game. J’agis simplement comme les autres joueurs : je patiente en attendant des jours meilleurs pour reprendre ma partie de cash-game.


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription