Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Comment améliorer le cash game en ligne selon Phil Galfond

-Alex- - Actualité Poker Stars du poker - 20/01/12, 11h23 0

Certains se contentent d'ajouter un écran pour améliorer leur jeu

Au fil des années le cash game s’est transformé avec une élévation générale du niveau de jeu et une généralisation de pratiques qui visent à tirer un avantage, « gonfler son edge » comme on dit dans le jargon.

Dernièrement, Phil Galfond, professionnel de longue date, a publié un billet visant à ouvrir des pistes de réflexion pour améliorer le jeu dans l’objectif d’en faire ce qu’il n’aurait jamais du cesser d’être : « une expérience amusante tant pour le joueur pro que récréatif ».

Pour y parvenir il faut s’attaquer à ce qui gâche actuellement le jeu :

Le bumhunting. Cette pratique consiste à ne jouer que les fishs. Dans les faits cela consiste à squatter un maximum de tables de heads-up et ne jouer que lorsque l’adversaire est faible. Cela encombre les listes d’attentes et bloque toute possibilité de jeu récréatif : le joueur averti évitera simplement de jouer contre un shark trop fort et le naïf de passage se fera si vite plumer qu’il ne souhaitera pas forcément retenter sa chance.

Par extension le bumhunting peut aussi se pratiquer sur une table de 6, on assiste alors à un cassage immédiat de la table lorsque « le client » s’est fait détrousser et/ou a décidé de quitter la table.

Phil Galfond analyse le problème et propose quelques améliorations.

Concernant les trackers on ne pourra jamais interdire l’usage d’un HUD (incrustation de stats sur l’écran). Cela ne ferait que procurer un avantage à ceux qui parviendraient à contourner la restriction. Selon Phil, les bases publiques ou payantes sont par contre un avantage déloyal qui devrait être aboli. (dlr: c’est tout de même ce qui a permis aux joueurs de déceler les plus grands cas de triche)

Le changement de pseudo serait une solution. Il faudrait toutefois l’ajuster quant à la fréquence et aux limites. Il serait en effet dommage de ne plus pouvoir suivre l’évolution des high-rollers et cela compliquerait le staking. On pourrait aussi lancer des tables de heads-up anonymes mais l’anonymat et le changement de pseudos ne sont pas une panacée.

Ils ne mettent pas les joueurs plus en confiance et ouvrent de nouvelles possibilités de triche.

Il préconise également (pour Pokerstars chez qui il joue) une modification des listes d’attente et l’attribution de points bonus à ceux qui créent les tables comme le faisait Everest à une époque en doublant les points de fidélité des deux premiers joueurs d’une table.

Il envisage aussi la création d’une variante de type « rush poker« . Une sorte de « rush poker » où au lieu de changer de table à chaque main, on changerait toutes les 10 ou 30 mains et sur un pool de joueurs plus petit qu’en rush poker. Cette variante permettrait de prolonger la longévité des joueurs récréatifs et donc d’atteindre l’objectif qui profite tant aux joueurs qu’aux opérateurs : jouer plus de mains.

Quand on sait que Pokerstars travaille depuis plusieurs mois au lancement d’une version rapide de poker « façon rush », on peut supposer que ces précisions ne sont pas issues uniquement de son imagination fertile.

Le billet de Phil Galfond


, ,

Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription