Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

C’est reparti pour un tour !

-Alex- - Blogosphère & Joueurs français - 08/09/13, 13h50 0

Go! go! go!

Go! Go! Go!

C’est la rentrée du poker, après un été bien maussade, en témoigne l’actualité de la presse générale qui n’a cessé de relayer les difficultés du secteur. Tous les grands quotidiens de la presse en ont fait au moins un gros titre durant le mois d’Aout.

La nécessite d’une évolution de la legislation française commence à se faire durement sentir et les chiffres sont là pour le prouver.

Le marché du poker serait donc en danger ? pas si sûr.

Si l’on regarde de près les statistiques de pokerscout.com on perçoit une légère remontée de courbe sur les dernières semaines chez les deux principaux acteurs : pokerstars et winamax.

Le marché a peut-être finalement trouvé son équilibre : des recettes limitées, un pool de joueurs limité (à un peu plus de 1000 joueurs de cashgame toutes limites confondues) : un équilibre médiocre.

J’espère me tromper sur cette analyse à la louche. L’idéal à mon avis serait que la courbe continue à baisser et que le business se casse assez la figure pour qu’il y n’y ait vraiment plus d’autre alternative que de revoir totalement la loi.

Heureusement le poker permet toujours de rêver, en voyant le jeu à l’étranger par exemple et en s’entrainant en France sur des interfaces similaires, entre voisins et pour quelques centimes. C’est à mon avis déjà plus ou moins le cas pour bon nombre de joueurs dans lesquels je m’inclus. En effet, je prends toujours plaisir à jouer mais j’ai considérablement réduit mon volume de jeu et mon exposition financière au risque.

Toutefois en cette rentrée je me suis accordé un peu de détente avec le Super Freeroll de Winamax, un bon moment de rigolade jusqu’à ce que je saute à une heure du Day1. Le tournoi lui-même fut quelque peu altéré par une latence qui ralentissait la donne mais pas le chrono, transformant ce tournoi en une sorte de turbo-donkament joué en slow-motion. Voir tous ces joueurs hurler de rage dans le chat m’a remis du baume au cœur et redonné envie de tâter du jeton virtuel.

En parallèle j’ai donc joué un peu de cash-game, en micro-limites. L’argent me sert à jouer mais la valeur monétaire n’est plus vraiment le but de mes sessions et cela depuis un moment, la faute au rake.
D’instinct je ne pense pas avoir l’edge pour battre un rake aussi élevé en moyenne limite. De plus je n’ai aucune envie de le vérifier de manière empirique, ayant trop trimé pour me constituer une bankroll que je refuse de spew en rake.

Je prévois donc pour cette année de continuer à grinder les microlimites pour compenser l’inflation et en attendant une amélioration des conditions de jeu.

 


Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription