Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Black Friday, un an après

-Alex- - Actualité Poker - 16/04/12, 14h51 0

Avec le temps tout s'arrange !

Le 15 avril 2011 c’est avec stupeur que des milliers de joueurs se sont retrouvés pris dans la tourmente du Black Friday.

PokerStars, Full Tilt et Absolute se retrouvaient sous le feu de la justice américaine, déclenchant une avalanche de retraits ou plutôt de tentatives de retraits.

Depuis seul PokerStars s’est sorti dignement de l’ornière, en payant ses joueurs et en continuant son activité comme si de rien n’était.

Du côté d’Absolute beaucoup y ont laissé des plumes et ils ont maintenant plus de chance de flopper une quinte flush royale toutes les 10 mains que  de revoir leur argent.

Concernant Full Tilt, la situation semble en voie d’être résolue mais l’attente est longuissime et pour le moment concrètement rien n’est fait.

On apprend de ses erreurs, c’est vrai au poker comme ailleurs.

Les joueurs, par exemple ont appris qu’il ne faut pas laisser de grosses sommes sur une poker room. L’argent n’y est pas en sécurité, jusqu’à preuve du contraire. Ce qui en a surpris beaucoup mais qui est maintenant clair comme de l’eau de roche : l’ARJEL ne protège en aucun cas l’argent des joueurs.

Suite à l’affaire Full Tilt qui a révélé la réelle (in)efficacité de l’ARJEL on aurait pu penser qu’il y aurait des ajustements.

Et bien non, c’est que nous révèle Pokernews au travers de son intéressant article sur la fiducie des poker rooms.
Le recours à une fiducie est en effet le seul moyen de garantir l’argent des joueurs : il est bloqué sur un compte spécialement destiné au remboursement des joueurs en cas de faillite de la room.

Il y a bien eu des recommandations en ce sens mais bizarrement rien n’est fait.

Apriori les opérateurs entrant sur le marché en 2012 seraient donc officieusement tenus à ces garanties.

Il est vraiment curieux que rien n’ait été pensé pour les rooms qui sont déjà en place et qui détiennent donc la quasi totalité des liquidités !

Ceux qui pensent que l’ARJEL privilégie les intérêts d’une ou deux rooms par copinage au détriment de la sécurité des joueurs se trompent :

l’ARJEL refuse de communiquer la liste des opérateurs garantis par une fiducie pour protéger « le secret des affaires ». Une belle preuve d’intégrité que l’on ne peut qu’applaudir !


,

Faire un commentaire

Les champs dont le titre est en gras doivent être obligatoirement remplis.
(ou pseudo PokerHoldem.fr)
(ne sera pas affiché)
(facultatif)

Merci de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents.
L'équipe de modération se réserve le droit de ne pas publier vos commentaires
ou de les effacer s'ils ne respectent pas les règles.


Jouer au poker sur Winamax
Bonus 50 euros
Chercher dans nos articles
Connexion / Inscription