Nous organisons des tournois gratuits de poker en ligne avec 1000€ à gagner à chaque fois ! Cliquez ici !

Apprendre à jouer au poker


Ce recueil de conseils a été rédigé afin d’éviter aux joueurs de poker débutants de tomber dans les pièges les plus fréquents. Vous pouvez donc considérer cet article comme un guide conçu pour vous assister dans vos premiers pas au poker.
Une fois que vous aurez compris tout ce qui suit, vous devriez avoir la discipline, la confiance et le recul nécessaire pour pouvoir gagner vos premiers dollars sans crainte de faire un faux-pas.

Apprenez les règles du poker

Vous voulez jouer au poker ?
Commencez par le commencement : si ce n’est pas déjà fait, lisez les articles suivants, dans l’ordre si possible :

1. Les règles du poker
2. Les combinaisons du poker
3. Déterminer la main gagnante

Apprenez à jouer

La meilleure façon d’assimiler les règles du poker et d’apprendre à jouer … c’est de jouer.
Dans un premier temps, il vaut mieux commencer par jouer sur un logiciel de poker gratuit : nous vous conseillons notre partenaire Winamax, qui est parfait pour les débutants, et sécurisé à tout point de vue.

    Le poker gratuit : parfait pour apprendre … mais pas plus :)

    Ne tombez pas dans le piège de prendre de mauvaises habitudes, en jouant trop longtemps avec de l’argent virtuel sur les tables gratuites.
    Le vrai poker se joue avec un enjeu, c’est là qu’il prend toute sa dimension- et c’est là que vous aurez besoin de bons réflexes et d’une discipline à l’épreuve des balles. Réflexes que vous risquez d’émousser si vous jouez trop longtemps sur les tables gratuites.

    Votre but, en jouant à l’oeil sur les tables gratuites, est de vous forger les bons réflexes et la discipline qui sauve. Mais si vous voulez vraiment jouer au véritable poker, il va vous falloir vous diriger vers des tables où l’on joue « du vrai argent ». Pas besoin de jouer des 100 et des 1000 : une table à 0.20$ peut déjà vous procurer un véritable plaisir de jeu.

    Se lancer, passer aux choses sérieuses

    Une fois (et seulement à ce moment là) que vous avez bien intégré les règles, que vous avez acquis un minimum de discipline et de stratégie, assez pour vous permettre de torpiller les tétards qui évoluent sur les tables gratuites sans trop de difficulté, il est temps de passer aux choses sérieuses.

    Mais attention : ce n’est pas parce que vous vous lancez qu’il faut faire n’importe quoi.

    • Abordez le poker comme un LOISIR, et pas autrement Le poker ne doit pas être pris comme un bureau d’aide sociale. C’est juste un jeu, un jeu passionnant, qui parfois vous permettra de repartir avec de l’argent en poche, mais ne comptez pas dessus pour payer vos factures et votre loyer.
    • Pas besoin de dépenser des 100 et des 1000 pour pouvoir jouer et s’amuser Contrairement à ce qu’on pourrait penser, 20 à 50 euros suffisent largement pour s’éclater au poker… et, pourquoi pas, pour gagner de l’argent et démultiplier votre mise de base.
    • Discipline, le maitre mot au poker Soyez capable de fixer des limites quant au budget mensuel que vous consacrez au poker, et sachez les tenir : c’est la condition sine qua none pour jouer, sans ça, si vous n’êtes pas capable de ce simple effort de volonté, vous n’avez pas ce qu’il faut dans le ventre pour espérer pouvoir jouer et gagner au poker.

    Lisez notre page Jeu Responsable pour plus de détails.

    Une fois que vous avez bien compris ça, vous pouvez envisager de passer le cap et de commencer à jouer de l’argent en toute sérénité. Si vous n’avez pas encore fait de dépôt d’argent, c’est le moment de le faire.
    A moins de pouvoir vous permettre de déposer plus, le montant minimal requis sera, dans la plupart des cas, largement suffisant.

    Et là, la véritable aventure commence.

    Et la lumière fut (mais pas tout de suite)

    Vous allez vite vous rendre compte que les tables payantes n’ont rien à voir avec les tables gratuites.
    D’un coup, il vous semble que le poker est bien plus qu’un jeu de cartes … Bien vu, le poker est bien plus qu’un jeu de cartes. Vous vous en rendrez vite compte : il vous reste encore beaucoup à apprendre.

    Quoiqu’il en soit, les articles publiés sur le site vous seront très utiles pour la suite.

    Vous allez vite vous retrouver confronté à des dilemmes moraux et à des concepts que vous ne soupçonniez même pas. Pas de panique, le forum poker est là pour vous permettre de poser vos questions, et nous nous ferons une joie de vous répondre.

    Livres de poker

    Quitte à jouer de l’argent au poker, autant prévoir d’investir dans quelques bons livres de poker.
    Si vous hésitez, vous devriez envisager le livre de David Sklansky : Hold’em Poker for advanced players : bien qu’écrit en majeure partie pour le Limit Poker Holdem, la plupart des concepts avancés par Sklansky s’appliquent également au No Limit. C’est un excellent livre, plebiscité par les joueurs, bien qu’un peu complexe à la première lecture. Il est recommandé de le lire plusieurs fois pour bien s’approprier tout ce qui est dévoilé.

    Autre référence incontestables, le Harrington’s on poker si vous envisagez de vous lancer dans les tournois. Entièrement dédié au poker de tournoi, ce livre est une bible pour les joueurs qui veulent s’essayer aux tournois multi tables et autres sit and go.

    Il y’a fort à parier que vous ne regretterez pas ces investissements, à plus forte raison s’ils vous permettent de gagner de l’argent par la suite. Attention cependant, ils sont en anglais, la traduction française n’a pas encore été publiée, et ne le sera peut être jamais.

    Le bluff (ou comment se casser les dents tout seul)

    Bien qu’a la télé, le bluff semble être un ingrédient majeur du poker, c’est en fait loin d’être le cas. Au poker, vous pouvez bluffer, mais une fois que votre bluff est révélé, il devient inefficace et donc, sans intérêt. La meilleure stratégie est, encore et toujours, de privilégier l’opacité et le changement de style de jeu : alterner jeu prudent et agressif, mains puissantes et marginales, pour surprendre vos adversaires, et les empêcher de coller une étiquette sur vous.

    Pour ce qui est du bluff, si vous débutez, vous devriez éviter de bluffer jusqu’à ce que vous ayiez un peu plus d’expérience. La plupart du temps, vos adversaires seront trop peu expérimentés eux aussi pour être sensibles à vos efforts de bluff, et au final, ce sera à celui qui a la meilleure main.

    Ne cherchez pas à brûler les étapes

    Beaucoup de joueurs s’imaginent pouvoir casser la baraque, juste parce qu’ils viennent de regarder une rediffusion du WPT sur Canal +, ou parce qu’ils ont eu de la chance au casino. Ils se dépêchent alors de s’inscrire et de déposer de l’argent sur un site de poker, et rejoignent aussitôt une partie de cash game … En général, leur enthousiasme se heurte au mur de la réalité de deux façons différentes :

    1. Ils cherchent à jouer comme Gus Hansen et Doyle Brunson, en oubliant que leurs adversaires ne sont PAS du genre de ceux qu’on voit au WPT … et perdent tout leur argent dans la demi-heure qui suit OU

    2. Ils bénéficient de la chance du débutant, réalisent des gains parfois assez conséquents, se persuadent qu’ils sont naturellement doués pour le poker, qu’ils sont de la graine de champions, etc.
    Ils pêchent alors par excès de confiance… et finissent par tout perdre lorsque, tôt ou tard, la chance finit par s’envoler et que s’opère un douloureux retour à la moyenne. Et là, vous savez ce qu’on dit : plus on tombe de haut, plus ça fait mal.

    Arrivés à ce stade là, deux solutions possibles : soit ils réalisent qu’ils se sont crus plus malins que les autres, et comprennent qu’ils serait plus sage de prendre le temps de s’entraîner et de prendre leurs marques … soit, aveuglés par leur certitude d’être naturellement doué pour le poker, ils ressortent la carte bleue pour se « refaire » et perdent encore un peu plus d’argent.

    Ainsi, afin d’éviter de vous prendre le mur, je ne saurais trop vous conseiller de prendre le temps de vous entraîner avant de vous lancer sur des tables payantes.


    Jouer au poker sur Winamax
    Bonus 50 euros
    Chercher dans nos articles
    Connexion / Inscription